mardi 19 décembre 2006

Le pain de légumes du pélerin



L'origine de cette recette remonte à la nuit des temps. Ou enfin, moi c'est mon père qui me l'a apprise. Je ne me souviens plus quand la première fois il écrasa de cette mixture encore chaude sur une tranche de pain grillé, et y étala une généreuse couche de moutarde de Meaux, mais je sais que je ne m'en lassai jamais.
L'affaire est bien simple. Vous avez besoin d'une râpe, d'un grand bol et d'un plat allant au four.

Vous passez à la râpe dans un grand bol :

2 oignons jaunes, ou 1 gros espagnol
Une grosse carotte
Une branche de céleri
Une pomme de terre (russett devrait faire l'affaire)

Vous déversez joyeusement dans le grand bol :

3/4 de tasse de farine de blé
2/3 de tasse de levure alimentaire en flocons (l'ingrédient secret)
1/2 tasse de graines de tournesol moulues
2 cu. à soupe de jus de citron
1/3 de tasse d'huile (tournesol, arachide, canola, pépins de raisin)
1 (ou 2 ou 3) gousse d'ail émincée
4 cu. à soupe de sauce tamari
1 cu. à thé de basilic séché
1/2 cu. à thé de thym séché
1 cu. à thé de sauge séchée

Là, vous matricez dans le bol à grands coups de cuiller de bois, et bientôt, vous verrez se former une bouillie à l'aspect dégueulasse, presque insoutenable.

Versez-y une tasse d'eau chaude pendant l'effort. C'est de plus en plus laid. Vous vous demandez si c'est ce que Pasolini a utilisé pendant le tournage de Salo.

Prenez le plat, versez-y la merde, et foutez au four à 350F pendant 3/4 d'heure.

Au sortir, profitez-en pendant qu'il est chaud. Écrasez doucement sur du pain grillé, préférablement de blé entier. Étendez la moutarde de votre choix, ou laissez nature.

Une fois qu'il est réfrigéré, ça tient une bonne semaine, peut-être deux, et c'est parfait pour les sandwichs.

4 commentaires:

Mistral a dit…

Beurk d'abord et miam ensuite!

Meth a dit…

Comment ça ``pain de légume``? C'est une recette de végé pâté. Grano mais en plus snob du rock. Come on,``Pain de légumes``, tu ne peux pas appeller pain quelque chose que tu mets sur du pain. Ah la la, trop snob du rock. (J'allais écrire ``fucking snob du rock`` mais c'est trop hard et je parle trop mal. Je vais me faire une réputation et c'est quand même délicieux le végé-pâté)

Humeur : Tong in (butt)cheeks.

Oldcola a dit…

Je pense que ce n'est pas que de la bouillie infâme de légumes dont il est question, mais également de la tranche de pain et de la moutarde qui cache l'aspect repoussant de la pâte végétale; ce qui constitue un pain de légumes.
A servir aux pèlerins.

Fucking snob du rock ?! Expression québécoise ? Nom de Zeus, j'en ai à apprendre encore avant de comprendre la québécoise. Une souris me susurre que je n'ai aucune chance supplémentaire de comprendre les québécoises, pas plus que n'importe quelle autre nana.
Ce qui me laisse à zéro.

Meth a dit…

Ayayaye Old Cola, diffcile de justifier ma pathétique étimologie... En fait je ne crois pas que beaucoup de québécois utilisent "snob du rock", j'ai piqué ça à mon homme français. Fucking - (ajouter le mot de votre choix) c'est plutôt Américain. Alors tu es dans l'erreur à moins que Français+Américain=Québécois. Je ne me prononcerai pas là dessus. J'ai mentionné synestésie dans mon blob.
http://www.platform27.co.uk/Methane-Alyze1
Je trouve que c'est une idée trop sympa! Tchüss!